Cuba authentique

Je pars avec une voiture bringuebalante, mais un chauffeur sympathique, découvrir le centre du pays.

La première chose qui me frappe, c’est qu’une fois avoir dépassé les faubourgs de La Havane, nous empruntons une route assez large, à 2 voies, et il nous arrivera sur des kilomètres de ne croiser aucune voiture.

Parfois, on verra une charrette à cheval,

IMG_8077

ou on pourra croiser quelques bus bondés, et le plus souvent, des Cubains faisant du stop, au coin d’un champ de canne à sucre, attendant à un embranchement un véhicule hypothétique. Moi, qui ai connu, en particulier en Inde et au Sri Lanka, des routes encombrées et saturées, quel contraste !

Je me suis vraiment demandé comment pouvaient faire les touristes étrangers qui louaient des voitures, car il y a très peu de panneaux indicateurs, bien sûr, le GPS n’existe pas et je n’ai pratiquement pas vu de stations service. Mais, il y a quand même quelques touristes qui s’y risquent et j’imagine qu’ils font appel à la gentillesse des Cubains en cas de problème.

. Première étape : Cienfuegos.

IMG_8081

Cette petite ville portuaire, fondée en 1819 par un colon français, a pris, en 1830, le nom de Cienfuegos, en hommage au capitaine général de l’île, José Cienfuegos. On y sent déjà la quiétude d’une petite ville de province, qui a connu ses heures de gloire à l’époque coloniale, et son architecture en est le reflet.

La Place José Marti, entourée d’édifices du 19ème siècle, a été classée par l’Unesco au Patrimoine Mondial de l’Humanité.

Elle est effectivement superbe, avec sa cathédrale et ses anciens palais

img_7025

et un superbe théâtre, inauguré en 1900 avec plus de 750 places, où l’on dit que le grand Caruso est venu chanter.

img_7024

J’ai trouvé ici une petite ville charmante, plutôt bien entretenue et propre, loin de l’agitation de la capitale.

Un peu plus loin, se trouve aussi, comme à la Havane, une artère longeant la mer surnommée « Malecon », où l’on vient se promener le soir, pêcher et même se baigner ! L’eau ne m’a pas paru très propre, mais la ville possède un peu plus loin un beau bout de littoral la Playa Rancho Luna, avec quelques hôtels.

img_7032

img_7031

Mais, de loin, l’endroit que j’ai préféré, c’est Trinidad. Cette paisible petite ville, à l’architecture coloniale, se découvre à pied, en se perdant dans les ruelles au pavé inégal.

Voici, la vue de ma fenêtre, on ne peut pas faire plus typique, que cette placette arborée, avec sa cathédrale et ses petites maisons aux couleurs pastel.

img_7038

J’ai surtout été frappée par la nonchalance et la gentillesse des habitants. Ici, on prend son temps, on lit son journal,

IMG_1142

on fume un cigare sur le pas de la porte

IMG_1173 (2)

on discute entre voisins

IMG_1185

les colporteurs circulent

Le point de ralliement où vos pas égarés vous ramèneront toujours, est la Playa Mayor (qui en plus a un accès wifi !), un bijou architectural.

IMG_8128

Les nombreux anciens palais témoignent de la richesse passée de Trinidad comme ce musée, où l’on voit encore du mobilier d’époque

IMG_1195

ou l’église de la Santissima Trinidad, en style néobaroque.
IMG_1148

Un petit musée a aussi attiré mon attention, celui de la Lucha contra los Bandidos. Installé dans un ancien couvent, c’est l’inévitable Musée de la Révolution, mais ici on verra pas mal de photos de guérillas avec Fidel et le Che, et même le hamac de Che Guevara !

IMG_8136
IMG_8135

Tout en déambulant dans les ruelles, on ne pourra éviter les innombrables bars et restaurants (plutôt privés)  où le mojito est toujours roi !

IMG_1188

Celui le plus connu est  Playa Mayor avec un orchestre de samba presque en permanence,

Bien sûr, on croise quelques touristes et l’on ne pourra éviter le petit marché aux souvenirs autour de la Playa Mayor. Tout cela dans la joie et la bonne humeur.

 

Trinidad, aura été sans aucun doute mon « coup de cœur » à Cuba. L’ambiance y est chaleureuse et authentique et les gens y sont spécialement accueillants.

IMG_1140

Mon séjour aura été court, et je n’aurai pas pris l’option d’un séjour balnéaire (et en plus ce n’était pas la bonne saison), mais on m’a beaucoup venté la beauté de certaines plages. Il y a aussi d’autres régions de l’île à découvrir, il faut revenir  !!

D’ailleurs, alors que je vais quitter Cuba pour retrouver la civilisation en rejoignant New York, je repars avec l’impression d’avoir été dans un pays figé dans le temps, comme si nous étions restés il y à 50 ans. Et même si le peuple cubain a, en majorité perdu son idéal et doit se battre pour un quotidien pas facile, il a toujours gardé sa débrouillardise et son sourire. Bien sûr, petit à petit, avec la perspective d’une ouverture et le développement du tourisme, cela va peut-être changer, et on ne peut que le souhaiter pour ce peuple courageux.

2 réflexions au sujet de “Cuba authentique”

  1. Il y a une forte similitude dans ton dernier commentaire entre l’actuel Cuba et la fin de l’URSS. Fin que j’ai vécu au quotidien en Russie et avec les russes. Mais, j’avoue que l’on est peut être plus « heureux » dans les circonstances que tu évoquent, que d’être « manger » par le consumérisme…..composé d’interdit, de frustration,…. je note que personnellement j’ai été plus heureux au début des années 90 en Russie qu’en France……point à méditer

    J'aime

  2. J’ai loué une voiture avec les enfants à Cuba voici une vingtaine d’années pour faire un périple dans l’ile et tout s’est bien passé! Mais c’était folklo. La voiture était un peu brinquebalante et effectivement il n’y avait pas de panneaux indicateurs. Je vois qu’il n’y a pas davantage de voitures aujourd’hui.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s