Singapour, Cambodge, Indonésie, Malaisie : un festival gastronomique !

Je quittais le Moyen Orient puis le Sri Lanka et l’Inde où j’avais goûté à  une cuisine riche, variée et pleine d’épices et de saveurs particulières et me réjouissais de changer un peu d’horizons pour découvrir les attraits de la cuisine asiatique.

Un point en commun, malgré tout : le riz. Je l’aurai goûté dans tous les pays traversés pour l’instant sous toutes ses formes :  en pilaf ou ragoût en Egypte, safrané en Iran, blanc et bien pratique pour apaiser les palais irrités par les plats trop épicés en Inde, et le revoilà en Asie.

IMG_1584

IMG_1717

IMG_2573

Je le retrouve en effet, surtout en plat principal, mélangé à d’autres ingrédients comme par exemple ici aux crevettes :

20180313_051720331_iOS

Une seule différence : au Cambodge. Héritage de la présence française, on vous servira  aussi parfois du pain à table, une baguette plus ou moins croustillante selon les endroits !

img_3299

Je dois dire que dans tous ces pays d’Asie,  je n’ai pas manqué de bonnes adresses, données par Damien bien sûr, mais aussi par mon frère Patrick et mon neveu Benoit, venus récemment dans la région.

Partisante de la diversité, j’ai pu apprécier aussi bien les marchés de nuit avec ses stands de cuisine locale « street food » que l’on mange sur le pouce, que les repas plus gastronomiques dans des restaurants réputés.

Voici donc mes « coups de cœur » :

. J’ai adoré le concept de la fondue chinoise (chines Hot Pot) des restaurants de la chaîne Hai Di Lau, présente à Singapour et dans quelques autres villes d’Asie. On y vient pour y passer une soirée complète, tant l’ambiance et les animations sont sympathiques. Tout d’abord, on vous installe devant une table percée dans laquelle, seront installés différents bouillons pour faire cuire les ingrédients :
– Sichuan (mélange d’épices et poivre du Sichuan)
– champignons
– poulet
– laksa (curry de poissons).

IMG_3590

Ensuite, il faut se concocter différentes types de sauces à partir d’ingrédients divers à choisir sur un grand buffet. Selon les conseils de Damien, expert en la matière, je me fais 2 sauces très différentes : une un peu épicée à base de soja, herbes et saveurs asiatiques et l’autre, plus sucrée, à base de sésame, cacahouètes, herbes.

IMG_3591

Ensuite, on fait cuire dans les différents bouillons : viande, poulet, crevettes, épinards, soja, champignons, nouilles etc… (on choisit soit-même la composition).

IMG_3597

Le plus amusant est sans doute la prestation du « noodle man » qui, en dansant, étire devant vous la pâte pour les nouilles. Un vrai spectacle !

Une soirée formidable où l’on se détend en se régalant.

IMG_3593

. Les marchés de nuit et street food où l’on mange en plein air  différents types de cuisine asiatique selon les pays.

Au Cambodge, ce sont plutôt les plats complets à base de riz ou de nouilles et préparations au wok.

20180312_105905941_iOS

IMG_0036

L’ambiance y est très couleur locale, souvent au milieu d’un bric-à-brac de souvenirs, vêtements et bricoles variées. Attention ! il faut quand même choisir où l’on met les pieds pour éviter ce qui n’est pas très « safe », mais je n’ai absolument pas été malade pendant mon séjour.

A Singapour, ne pas manquer d’aller dans Chinatown, à Satay Street, où l’on déguste d’excellentes brochettes de poulet, cuites sur le grill devant vous et accompagnées d’une sauce aux cacahouètes.

20180310_131812930_iOS

On les mange  avec des murtabaks à mi-chemin entre une omelette et une galette

20180310_133505160_iOS

. Damien et Michelle m’ont aussi amenée dans une rue très animée manger une autre spécialité : un poisson entier cuit dans une préparation devant vous.

img_3911

On choisit sur une carte très détaillée le poisson, les accompagnements, la sauce dans laquelle il va cuire.

img_3915

et cela arrive dans un grand récipient qui chauffe. Il n’y a plus qu’à piocher et farfouiller dans le plat pour trouver son bonheur !

img_3917

. Toujours à Singapour (mais aussi un peu partout en Asie), il existe un autre établissement incontournable, c’est  Din Tai Fung

20180310_060716067_iOS

On y sert les meilleurs Dim Sum de la planète, dixit Damien. Le Michelin leur a aussi décerné une étoile.  J’ai testé, ils sont effectivement remarquables et d’une variété incroyable avec des sauces et des ingrédients pleins de saveurs exotiques. On les prépare derrière une vitre avec tout le soin possible et tout est très aseptisé, aucune crainte côté santé !

20180310_060843218_iOS

Encore une excellente soirée !

20180310_065145394_iOS

. J’ai aussi beaucoup aimé en Indonésie, au bord du Lac Toba, le barbecue confectionné par notre guest house, directement sur la terrasse de notre bungalow.

IMG_3522 (2)

Nous y avons mangé de délicieux poissons grillés et des lobsters (plutôt des grosses écrevisses) à profusion !

img_4411

IMG_3519

. Enfin, j’ai testé aussi quelques belles tables gastronomiques, raffinées et aux prix plus que raisonnables :

A Siem Reap, au Cambodge le restaurant Cuisine  Wat  Damnak , avec un chef français qui allie nouvelle cuisine et saveurs asiatiques. Sa carte est un enchantement et les plats aussi beaux que bons.

20180313_120959483_iOS

20180313_125229242_iOS

20180313_131656141_iOS

Le chef me confirme que tous les produits utilisés sont locaux, achetés sur les marchés, sauf 3 ingrédients importés : l’huile de cuisson, l’ail et le chocolat !

. Toujours au Cambodge, à Phnom Penh, j’ai adoré le restaurant Van et sa superbe salle d’époque, installée dans l’ancienne banque d’Indochine.

IMG_3386

J’y est testé un menu raffiné et des plats originaux, spécialement bien présentés

IMG_3383

IMG_3389

. En Malaisie, à Georgetown, j’ai fait un merveilleux dîner au restaurant Indigo de la Maison Bleue, dans un cadre d’ancienne maison chinoise (là où a été tourné le film Indochine).

IMG_3782

Un régal de raffinement et de couleurs comme ce poisson ou  cette mandarine glacée au coulis de fruits exotiques :

img_3790

img_3792

. A Singapour, pour goûter une bonne cuisine typique Peranakan (Chinois des Détroits) revisitée, Damien m’a invitée au Violet Oon’s dans le cadre somptueux de la National Gallery, un bâtiment ancien, d’inspiration coloniale, l’ancienne Mairie de la ville.

img_3986

Nous y avons mangé d’excellentes entrées à base de poulet et crevettes et sauces variées

img_3987

ainsi que différents plats en sauce comme le boeuf Rendang ou le poulet Bostador aux crevettes

img_3989

. J’ai aussi beaucoup aimé, en vrac, quelques plats typiques que l’on retrouve un peu partout en Asie :

les nouilles sautées ou en salade sous toutes leurs formes, ici aux fruits de mer

20180313_052040471_iOS

ou le généreux Asam Laksa que l’on déguste à Penang dans les cafés, aux dessins dans l’esprit « street art » de la ville. Ce sont des nouilles vermicelle, des herbes, du gingembre, de l’ananas, des oignons, du concombre et du poisson ou de la viande dans un bouillon assez épicé.

IMG_3819

IMG_3820

les nems de crevettes et beignets variés (végétariens ou à la viande et poulet) toujours avec des sauces épicées ou sucrées :

img_3661

les fruits exotiques divers  délicieux que l’on déguste en jus frais pressés ou salade de fruits

img_4194

 

IMG_0038

Pour terminer, non pas sur un « coup de cœur », mais sur un « coup de gueule », je voulais vous parler d’un horrible ingrédient que l’on retrouve partout en Asie sous différentes formes : le durian.

20180311_041921703_iOS

Ce fruit sent terriblement mauvais, et l’on repère très vite, à l’odeur, les stands qui le vendent. A Singapour, dans les restaurants qui le proposent, on vous remet des gants en plastique pour les tenir, et parfois, l’on trouve dans les rues des écriteaux interdisant sa consommation et son transport  !

IMG_3589

Il est proposé partout et sous différentes formes : glaces, pancakes, milk shake, pour aromatiser le café, en salade de fruits …. Les Asiatiques en sont fous, moi beaucoup moins !

Mais, à part ce fameux durian, je me suis régalée pendant ce séjour en Asie et ai pu apprécier une gastronomie variée et pleines de saveurs. Comme vous pouvez le constater, j’en ai bien profité !

2 réflexions au sujet de “Singapour, Cambodge, Indonésie, Malaisie : un festival gastronomique !”

  1. J’ai gardé un excellent souvenir de la gastronomie cambodgienne (nonobstant les pattes d’araignées égarées dans les haricots verts) : cuisine très variée et….en plus….même en te régalant, en trois semaines tu prends pas vingt grammes ! Délicieuse et absolument légère…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s