Chili : un goût d’Amérique Latine

En arrivant a Santiago, après l’île de Pâques si sauvage, le choc est dur, d’autant que la ville n’est pas très attrayante à première vue, En tout cas moins que d’autres capitales d’Amérique du Sud comme Bueno Aires  ou Rio. Je retrouve donc les embouteillages et la pollution d’une grande ville, mais en parcourant le centre historique à pied, je suis agréablement surprise par ce que je vais découvrir.

. Tout d’abord, la ville est très verte avec de nombreux parcs publiques où l’on vient se promener ou se détendre  en famille.

img_6576-1

. Le meilleur moyen de bien se rendre compte de la topographie de Santiago est de prendre le funiculaire.

img_6508

C’est ce que je fais au début de mon séjour et emprunte ce vieux wagon en bois datant du début du 20 ème siècle (à l’entrée, on peut voir de vieilles photos d’époque).

IMG_7563

IMG_7504

La vue est effectivement spectaculaire et l’on aperçoit parfaitement d’en haut les différents quartiers de la ville. Malheureusement, une légère brume empêche de voir le sommet des montagnes qui entourent la ville. Santiago, vue d’en haut semble une ville moderne avec beaucoup de bâtiments en hauteur.

img_6513

. Mais, en parcourant le centre à pied, on remarquera quand même de nombreux édifices à l’architecture plus ancienne et très hispanique, en particulier églises

IMG_7491

img_6529

et anciens palais transformés en bâtiment officiels.

IMG_7587

ou musées comme le Museo De Bellas Artes qui présente une riche collection d’art contemporain.

IMG_7613

ou surtout le Palais de la Moneda, siège du gouvernement

IMG_7601

Le plus bel exemple de cette architecture ancienne est la principale place de la ville la Plaza De Armas, datant de 1541 et entourée de nombreux bâtiments comme la Municipalité de la ville, la poste centrale et le Musée d’Histoire.


Mais c’est aussi un lieu de rencontres pour discuter, écouter les conteurs ou se promener au milieu des nombreux étals de vendeurs et cafés.

. On trouve aussi quelques beaux exemples réussis d’architecture moderne

img_6522

. Je découvre aussi le quartier branché de Bellavista avec ses ateliers et entrepôts transformés en cafés, bars et restaurants à la mode.
img_6518

. Je me rends compte aussi que les chiliens sont les rois du commerce de proximité et d’échoppes en tout genre. Le centre en est rempli à tous les coins de rues : alimentation, vêtements et babioles variées.
img_6536
img_6537
img_6553

Il faut dire que le centre piétonnier est animé et plutôt sympathique avec ses nombreux restaurants et orchestres de rue.

. Pendant mon séjour chilien, je vais aussi goûter à d’autres spécialités gastronomiques comme :

les empanadas, ces beignets chauds fourrés à la viande ou aux légumes. Servis avec une sauce et du citron vert, ils sont variés et nourrissants.
IMG_7589

les plats à base de maïs, beaucoup employé dans la cuisine chilienne. Je goûterai au Pastel de choclo un genre de ragoût de viande et sa purée de maïs.
IMG_7621

Une habitude locale : avant le repas, on vous apportera toujours du pain avec une petite salade de crudités assaisonnée (souvent tomates, concombres, poivrons et herbes). C’est souvent assez copieux, ce qui peut facilement remplacer une entrée.
IMG_7620

Voilà donc un résumé de ce que l’on peut voir à Santiago. On ne s’éternisera donc pas très longtemps dans cette ville de transit et une étape de 2 jours maximum est largement suffisante.

. Je visiterai aussi Vina Del Mar, une station balnéaire, proche de Valparaiso. Populaire et animée, c’est un lieu de villégiature apprécié des chiliens, mais il ne faut pas venir ici pour son architecture qui n’a rien de passionnant : on trouve ici des immeubles modernes et sans grand charme

IMG_7820

à part peut-être le Casino et l’ancien Palais Ross, réplique d’une résidence écossaise.
IMG_7838

Et pas question de se baigner : tout d’abord parce qu’il y a en ville qu’une seule grande plage de sable, le reste du littoral étant rocheux,
IMG_7819
mais surtout parce que l’océan est froid toute l’année, la température oscillant entre 12 et 17 degrés !

En revanche, il sera très agréable de déambuler sur l’avenue côtière où l’ambiance est sympathique avec ses échoppes variées, les familles qui se promènent et les animations très appréciées !

 

. On pourra aussi s’arrêter sur la route entre Santiago et Valparaiso dans l’une des régions vinicoles du Chili, pour visiter, par exemple à Casablanca, un domaine avec dégustation.

IMG_7855

Les crus chiliens sont réputés et le Chili est maintenant le premier exportateur de vins d’Amérique.

Evidemment, il y a bien d’autres centres d’intérêt au Chili, mais je me limiterai à un séjour assez court.

C’est maintenant Valparaiso qui me tend les bras et je me réjouis de cette découverte.

Une réflexion sur “Chili : un goût d’Amérique Latine”

  1. Le changement est radical avec l’ile de Pâques et cela va continuer avec Miami, Cuba, New York, etc.
    Bonne continuation et continue à nous envoyer tes impressions, photos et vidéos

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s